« L’histoire contient le tout d’où sortira l’avenir », écrivait récemment un journaliste pour caractériser la situation née avec la pandémie du COVID-19 depuis le mois de mars dernier. Arrêtons-nous, dès lors, sur la période que nous traversons et qui fournit, malheureusement, nombre d’exemples de non anticipations, d’erreurs d’appréhension du contexte, d’une révélation crue d’une perte d’autonomie stratégique… reflétant une fois encore l’incapacité de la prise en compte de la démarche d’intelligence économique et stratégique (IES), dans le cadre de laquelle la donnée représente désormais un véritable capital.

Ce capital nous rappelle que, quelle que soit la situation, nous nous devons en permanence de collecter (veiller), traiter (travailler) et utiliser cette information stratégique. Le tourbillon de la mondialisation, le besoin d’immédiateté, auquel répondent les technologies de l’information et de la communication de par leur accessibilité, nous bercent dans l’illusion de la domination sur toute chose et aliènent nos capacités de réflexions sur les enjeux de moyen et long terme.

Alors comment entrer dans cette démarche d’IES ?

L’information est comme l’atmosphère ; elle se respire pour en percevoir les essences (culture), prendre conscience de l’environnement (contexte), synthétiser les éléments (passage d’un état brut à celui de connaissance), capter les changements (signaux faibles) …

En définitive, l’intelligence économique et stratégique représente un petit investissement pour un gain exponentiel assuré !

Les formations à venir de Dominique Musseau

Les 10 novembre et 9 décembre 2020

# 2 jours

# 1 800€ HT (2 120€ ttc)